Les Envahisseurs

Ce matin, je prenais tranquillement le petit-déjeuner avec mes amis humains… C’est-à-dire que, tandis qu’ils chassent les brumes du sommeil avec un café ou un thé, je me blottis près d’eux à table, sur ma petite chaise… C’est une oasis de calme avant les défis de la journée…

Mais ce matin, nous fûmes brutalement surpris par des tirs de barrage dignes de Verdun. Stupeur. Des hommes casqués apparurent à notre fenêtre, munis de barres de fer. Des perceuses déchirèrent le silence… A la rambarde, les géraniums et l’hellébore, saupoudrés de plâtras, se mirent à tousser.

Affolé, j’abandonnai ma chaise. Aucune de mes cachettes habituelles n’était à la hauteur d’une telle invasion.
Dans mes paranoïas les plus intenses, je n’avais jamais imaginé pareil scénario : la guerre au petit-déjeuner!…

Rampant, j’optai pour la plus inattendue des planques : ma boîte WC. D’ordinaire, elle me répugne, car elle me rappelle que je ne suis pas un être éthéré, chose que j’ai du mal à admettre même à 10 ans passés, moi qui aime tant la propreté…

Mais ce matin-là, coque solide, cocon acoustique fleurant la Javel, munie d’une porte hermétique, elle me parut le plus doux des asiles. Je m’y blottis.

Mes amis humains furent très étonnés de m’y trouver.
Ils m’ont depuis aménagé un panier au calme dans la cuisine. Ils m’ont parlé « d’échafaudage » et du « ravalement de façade » de notre immeuble, mais on ne me la fait pas!
Nous sommes envahis, je le sais, et il va falloir que je sorte mes amis géraniums et l’hellébore de cet enfer!…

Publicités

6 réflexions sur “Les Envahisseurs

  1. Mon pauvre ami Albert!

    Je suis plein de sollicitude pour votre solitude dans cette épreuve qui vous tourmente!
    J’espère que ces imbéciles d’humains, bruyants et destructeurs, partiront bientôt pour d’autres horizons, et finiront de vous enquiquiner!

    Votre ami à plumes de toujours

    Calimerro

    • Cher Calimerro,
      Merci mon ami pour votre message! Je reconnais bien là votre généreuse faconde! J’avoue que je ne sais que faire face à cette invasion, mais l’on me dit que ce sera bientôt fini. Je peux peut-être aussi me déguiser en fantôme pour leur faire peur à la fenêtre… Je cogite. Je vous tiens au courant,
      bien à vous,
      Albert

    • Aux dernières nouvelles;, les échafaudages ont disparu. Reprenez donc vos longues siestes hivernales, cher comte ; et pensez à nous, pauvres humains qui devont sortir par tous les temps….

      • Chère Dominique,
        merci pour votre message! Sachez que vous aviez raison, les échafaudages sont partis!! Mes amis humains ont nettoyé les géraniums à la brosse à dents, car ils étaient noyés de poussière et elle leur collait aux feuilles. Aujourd’hui, ils ont retrouvé leurs couleurs!!
        Bien à vous,
        Votre ami Albert

  2. Excellent et bon courage pour le ravalement, chez nous c’est le toit depuis 3 mois et ce n’est pas fini !!! a nous de trouver une bonne « planque » peut-être Tomy pourrait nous donner des idées !

    • Chère Dominique,
      Excellent courage à vous aussi pour votre toit! A titre d’idée-cachette, je vous suggère de vous réfugier dans un bon chalet au coin du feu avec un plaid douiller, en attendant que cela soit fini!
      Bien à vous,
      Votre ami Albert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s